Le Fort de La Turra

LE FORT DE LA TURRA
GARDIEN DU COL DU MONT-CENIS

Le col du Mont-Cenis, porte millénaire des Alpes, est un lieu de passage aménagé par l’homme, au fil des siècles, pour faciliter son franchissement.

En 1794, il est le théâtre de violents combats entre l’envahisseur français et les troupes sardes. En 1860, l’annexion de la Savoie crée une nouvelle frontière, passant au col même, entraînant progressivement la perte des alpages de Lanslebourg.

Peu à peu, l’Italie devient un ennemi potentiel, poussant la France à fortifier le col, en construisant le fort et les baraquements de la Turra.

A partir de 1882, la présence de l’armée influence la vie locale. L’économie se développe, des voies de communication sont créées, les militaires apportent une aide à la population en cas de catastrophe naturelle, le milieu montagnard est maîtrisé et le ski est introduit.

Dans les années 1930, devant la montée du fascisme, les fortifications sont améliorées. En juin 1940, elles subissent, avec plus ou moins de réussite, les assauts italiens. En 1944, la vallée est ravagée par les troupes allemandes et en 1945, les sommets environnants le col sont le théâtre d’âpres combats. Mais grâce à ces sacrifices, le plateau du Mont-Cenis devient français.

Cet ouvrage retrace toute la vie militaire de ce col avec d’importants chapitres consacrés au fort et baraquement de la Turra et aux combats de 1940 et 1945.

Format 31 X 23 cm
Cartonné
35€
288 pages, 500 photos anciennes, des plans et des cartes.