↑ Revenir à Mobilisation

BCA Les Bataillons de Chasseurs Alpins

Les bataillons de chasseurs alpins

Fin août 1939, les bataillons dissous en 1923 et 1929 sont recréés ( ). Suivant le même processus qu’en 1914, huit bataillons de réserve, dits de série A, sont mis sur pied, à partir des bataillons d’active, prenant un numéro du bataillon père augmenté de quarante (47e, 49e, 53e, 60e, 62e, 64e, 65e et 67e). Douze autres bataillons, dit de série B, sont également créés, à partir des bataillons d’active, prenant le numéro du bataillon père augmenté de quatre-vingt (86e, 87e, 89e, 91e, 93e, 95e, 98e, 100e, 102e, 104e, 105e et 107e BCA.

A la fin de la mobilisation générale, trente-six bataillons alpins sont sur pied, réparties en douze DBCA.

Chaque bataillon compte un état-major, trois compagnies de combat, une compagnie d’accompagnement, une CHR et une SES.

 

Répartition des DBCA

Demi-brigadeBataillonsDivisions
2e DBCA9e, 20e et 49e BCA30e DI, 26e DI (février 40), 44e DI (mars 40), 2e DLC (avril 40), 40e DI (juin 40)
5e DBCA13e, 27e et 67e BCA puis 13e, 53e et 67e BCA28e DIA, BHM (février 40), 1ere DLC (Avril 40), 40e DI (juin 40)
6e DBCA24e, 25e et 65e BCA29e DIA
7e DBCA11e, 15e et 28e BCA27e DIA
22e DBCA18e, 23e et 60e BCA30e DIA
25e DBCA7e, 47e et 53e BCA puis 7e, 27e et 47e BCA28e DIA
26e DBCA22e, 62e et 64e BCA29e DIA, RG, 44e DI
27e DBCA6e, 12e et 14e BCA27e DIA, RG, BHM (février 40), 1ere DLC (Avril 40)
42e DBCA89e, 98e et 100e BCA65e DI
45e DBCA87e, 93e et 107e BCA64e DI
46e DBCA102e, 104e et 105e BCA65e DI
47e DBCA86e, 91e et 95e BCA65e DI

 

Les bataillons de chasseurs alpins

 

Le 6e BCA

Le 6e BCA est en garnison à Grenoble à la mobilisation.
1939 : Les Alpes (Briançonnais).
1940 : Il intègre la BHM et participe à la campagne de Norvège (Bjervik, Narvik), retour vers la France (Glasgow, Brest, Châteaubourg, Brest, Southampton, camp de Trentham, Newport, Casablanca, Oran, Marseille, Grenoble.

 

Le 7e BCA

Le 7e BCA est en garnison à Albertville à la mobilisation.
1939-40 : Alsace (Schillersdorf, Lembach, Herrenhof). La SES reste sur les Alpes.
1940 : Aisne (défense des ponts à l’ouest de Soissons, Pinon), repli sur Maizières-la-Grande-Paroisse où il est encerclé et fait prisonnier. Quelques rescapés atteignent la Creuse, dissolution.

 

Le 9e BCA

Le 9e BCA est à Antibes à la mobilisation.
1939 : Alpes (massif de l’Arpette, Sospel).
1940 : Alsace (Dambach, Ottersweiler). Il doit participer à la campagne de Norvège mais il reste à Glasgow (Ecosse). Seine (Orgeval), Somme, Seine-Maritime (Orival-Offlignies), anéanti à Saint-Valéry-en-Caux.

 

11e BCA

Le 11e BCA

Le 11e BCA est en garnison à Gap à la mobilisation.
1939 : Ardennes (Attigny, Rethel). La SES reste sur les Alpes.
1940 : Territoire de Belfort (Delle), Aisne et Ourcq, dissolution.

 

Le 12e BCA

Le 12e BCA est mis sur pied, à Péage-sur-Vizille.
1939 : Les Alpes (secteur de Briançon).
1940 : Il intègre la BHM et participe à la campagne de Norvège (Skole, Skommes, cote 405, Bakhelangen, Hergotten, plateau d’Aasen), Lorient, Grande-Bretagne, Maroc (Casablanca), Algérie (Oran), Marseille, Grenoble, dissolution.

 

Le 13e BCA

Le 13e BCA est en garnison à Chambéry à la mobilisation.
1939-40 : Les Alpes (Lanslebourg, Termignon), l’Alsace (Offwiller, Neuweiher, Ingwiller). Il intègre la BHM et participe à la campagne de Norvège (Namsos), Ecosse (Greenock), Le Havre, Somme (le Liger, la Bresle), Haute-Normandie, disloqué à Veules-les-Roses, dernières résistances à Houdetot).

Fanion du 13e BCA

Le 13e BCA

 

 

 

 

 

 

 

Le 14e BCA

Le 14e BCA est mis sur pied fin aout 1939 près de Gap.
1939-40: Les Alpes (Bourg-d’Oisans, La Faurie-Montbrand, Les Thuiles, Montgenèvre).
1940 : Il intègre la BHM et participe à la campagne de Norvège (Salangverket, Straumsnes, Narvik), Retour sur Pau, dissolution.

 

Le 15e BCA

Le 15e BCA est en garnison à Barcelonnette à la mobilisation.
1939 : les Alpes (col de la Braisse, Barcelonnette), Ardennes (La SES reste dans les Alpes)
1939-40 : Vosges, Haute-Alsace.
1940 : Aisne (monts de Soissons), la Fère-en-Tardenois, retraite de la Marne à la Creuse, dissolution.

 

Le 18e BCA

Le 18e BCA est en garnison à Grasse à la mobilisation.
1939-40 : Lorraine (Rohrbach), Aisne (Presles et Thierry). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Vosges (Vilgotheim, Vickersheim, Herrenkopf, Niederbronn, Reichshoffen, le Maimont), puis Lixheim, Mososux, Le Roulier, Fays et encerclé à Chemesnil, dissolution.

 

Le 20e BCA

Le 20e BCA est en garnison à Antibes à la mobilisation.
1939 : les Alpes (La Turbie).
1940 : Alsace (Niederbronn), Lorraine (Bitche, Baerenthal), Ecosse (Glasgow), La Bresle, anéanti sur l’Aisne, les rescapés rejoignent Evreux puis le Lot, dissolution.

 

Le 22e BCA

Le 22e BCA est en garnison à Nice à la mobilisation.
1939-40 : Les Alpes (La Turbie). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Alsace (Hochfelden), combats de l’Oise à l’Aisne, défense de la Vesle (Fismes), la Marne, Virey-sur-Bar, dissolution.

 

Le 23e BCA

Le 23e BCA est mis sur pied à Grasse.
1939-40 : Lorraine (Goerlingen, Rohrbach, Sarrebourg). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Aisne (Soupir), Vosges (Zobersdorf, Lembach, Armatt, Bruyères, Saint-Dié), dissolution.

 

Le 24e BCA

Le 24e BCA est en garnison à Villefranche-sur-Mer à la mobilisation.
1939-40 : Les Alpes (Peille, Plan de Grasse), Lorraine (Saint-Amand-sur-Fion, Landroff, Forbach, Vahl-Ebersing, Lixing). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Somme (Canal de Saint-Quentin, canal du Nord, canal de la Somme, Oise, canal de l’Ourcq, la Marne, la Loire, La Motte-Beuvron, Bataillon capturé. Les rescapés rejoignent la Dordogne (Tourtoirac), dissolution.

 

Le 25e BCA

Le 25e BCA est en garnison à Menton à la mobilisation.
1939-40 : Les Alpes (la Turbie, Castellar, Menton), Lorraine (Saint-Lumier, près de Vitry-le-François). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Lorraine (Forbach, Lixing-lès-Saint-Avold), Oise (Noyon-Chauny), Somme (Hattencourt, Curchy, Fonches et Fonchette, Liancourt), Bataillon anéanti. Les rescapés rejoignent Compiègne puis Pont-Sainte-Maxence et sont rattachés au 24e BCA. Repli sur la Marne, la Loire et ils sont capturés à Lamotte-Beuvron, dissolution.

 

Le 27e BCA

le 27e BCA est en garnison à Annecy à la mobilisation.
1939-40 : Alsace (Windstein, le Maimont, Neuhoffen). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Ailette (Vauxaillon, Soupir), Aisne (Chavonne, Brenelle, Boves), la Vesle (Fismes, pont de Breuil), repli sur la Marne, la Seine et est anéanti à Maizières-la-Grande-Paroisse. Les rescapés arrivent dans la Creuse et rentrent à Annecy.

 

Le 28e BCA

Le 28e BCA est mis sur pied à Gap.
1939-40 : Hautes-Alpes (Montgardin, Savines), Ardennes (Attigny), Alsace (Quartier de la Horn au nord de Bitche). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Territoire de Belfort et Haut-Rhin, Aisne (ferme du Mont de Soissons), repli sur l’Ourcq, la Marne, Montmirail et Sézanne, Joigny, Châtillon, le Cher, Monluçon, dissolution.

 

Le 47e BCA

Le 47e BCA est créé à Conflans, prés d’Albertville fin août 1939.
1939 :
Maurienne (Argentine, Saint-Avre, Saint-Rémy), Alsace (Ingviller, La Lauter, Seinbach). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Jura (Sellières), Aisne (canal de l’Ailette, Pinon, canal de l’Oise), repli sur la Marne, décimé à Maizières-la-Grande-Paroisse (Aube). Les rescapés atteignent la Creuse, dissolution.

 

49e BCA

Le 49e BCA

Le 49e BCA est créé à La Chapelle Saint-Jean, près d’Antibes.
1939 : Les Alpes secteur rive gauche du Var (entre la mer et Sospel) puis Peille.
1940 : Alsace (Niederbronn, Bitche, Gundershoffen, Philipsbourg), Champagne (Piney), Alsace (Wasselone), puis Brest pour la campagne de Norvège (cantonnement à Plougastel-Daoulas), Ecosse (Greenock, Glasgow, Johnstone). Retour à Brest, Ile-de-France (Aigremont), Somme (Lignière et Caulière). Il est capturé à Caulière-Marlers. Les rescapés se regroupent à Bayonne puis à Cahors, dissolution.

 

 

Le 53e BCA en Maurienne

Le 53e BCA

Le 53e BCA est créé à Moutiers fin août 1939.
1939 : Les Alpes, Haute Maurienne (col du Petit-Mont-Cenis, Mont Malamot), Alsace (Neudoerfel).
1940 : Alsace (Niederbronn-les-Bains), Ain (Virignin), Campagne de Norvège (Greenock en Ecosse, Namsos, Scapa-Flow, Kirkintilloch), Le Havre, Somme (Montmarquet, la Bresle, le Tronchoy, ferme de Wathieville, Croixdalle, Auffay). Dispersé à Biville-la-Baignarde puis capturé à Saint-Valéry-en-Caux.

 

Le 60e BCA

Le 60e BCA est créé à Antibes.
1939 : Les Alpes (Grasse, Magagnosc, Opio, le Rouret), Lorraine (Rorhbach, Petit-Redercking). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Aisne (Laon, Trucy, Montherault), Lorraine (Frœschwiller, Langensoultzbach, Nehwiller, Wœrth, Reichshoffen, Hommarting, Badonviller, Rambervillers, bois de Tanières, Cheniménil). Capturé dans les défenses de Prey, Maffroux, Docelles.

 

Le 62e BCA

Le 62e BCA est créé au camp de Cais, prés de Fréjus.
1939 : Les Alpes (Sospel, saillant Fontan-Saorge, Saint-Laurent du Var, Grasse), Aube (Rouilly, Arcis-sur-Aube). La SES reste dans les Alpes.
1940: Aube (Arcis-sur-Aube), Alsace (Avant-lès-Ramerupt, Wiversheim, Wingersheim, Gundershoffen), Aisne (canal de l’Aisne à l’Oise, l’Ailette, Longueval), dislocation du vers Fismes. Les rescapés rejoignent Millau et le camp de la Courtine puis Digne, dissolution.

Le 64e BCA

Le 64e BCA est créé au camp de Villepray, prés de Saint-Aygulf.
1939 : Les Alpes (Tourette-Levens, Nice, Magagnosc). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Les Alpes (Magagnosc, Peille, Sospel), Aube (Troyes, Mailly), Alsace (Niederbronn-les-Bains), Marne (Reims, Jonchery, Longueval), Aisne (Dhuizel, Vieil-Arcy, canal de l’Oise à l’Aisne, Pont-Arcy, Chavonne), Marne (Longueval, ferme Pinson, Fismes, la Vesle), Loire (Coeully-sur-Loire, bois de Misey), les rescapés franchissent la Seine et sont faits prisonniers, dissolution.

 

65e BCA

Le 65e BCA

Le 65e BCA est créé à Fréjus.
1939 : Les Alpes (Nice, Beaulieu, col de Braus), Marne (Vitry-le-François, Coulvagny). La SES reste dans les Alpes.
1940 : Marne (Coulvagny), Lorraine (Forbach, Lixing, Cocheren), Oise (Oise et le canal de Crozat, Noyon), Somme (Péronne, Nesle, Livry-Gargan), Ourcq, Marne (près de Paris), Loire (Lamotte-Beuvron où il doit déposer les armes). Les rescapés atteignent Tourtoirac (Dordogne), dissolution.

 

Le 67e BCA

Le 67e BCA est créé à Annecy.
1939 : Les Alpes Maurienne (Lanslevillard, col du Mont-Cenis, la Tomba, la Turra), Alsace (camp de Bitche, la Main du Prince).
1940 : Alsace (la Main du Prince, Kamelsberg). Il participe à l’expédition de Norvège (Namsos), Ecosse (Glasgow), Somme (la Bresle, le Liger, Bézencourt, Guibermesnil). Anéanti entre Biville-la-Baignarde et Cressy.

 

Le 86e BCA

Le 86e BCA, de série B, est créé du 2 au 6 septembre 1939 par le CM 143 à Vizille. Il est affecté à la 67e DI, 47e DBCA avec les 91e et 95e BCA.
1939 : Haute-Savoie.
1940 : Haute-Savoie (Thonon, Amphion), Haute-Durance (Val-des-Près, Montgenèvre, la Lame), Briançonnais (fort d’Anjou, Poët-Morand, l’Infernet, la Cochette, la Seyte, la Maison Crénelée, Pont-de-Cervières, Le Bourget, col de Prafauchier, Serre-Blanc), Loire (Saint-Etienne, Jonzieux, Feurs), dissolution.

 

Fanion du 87e BCA

Le 87e BCA

Le 87e BCA, de série B, est créé entre le 3 et 6 septembre 1939 par le CM 147 à la Motte-Servolex. Le bataillon est affecté à la 64e DI, 45e DBCA.
1939-40 : Haute-Savoie (Chevrier, Vulbens), Ain (Divonne-les-Bains), Hautes-Alpes (Guillestre, Risoul, Abriès, Ville-Vieille, Château-Queyras, Pierre-Grosse, Abriès, Guillestre, Ribiers, Château des Iles, la Victoire), dissolution.

 

 

Le 89e BCA

Le 89e BCA, est créé à Orange.
1939 : Saint-Jean-la-Rivière, Roquebillière, Saint-Martin Vésubie, Saint-Dalmas.
1940 : Les Alpes (Saint-Martin Vésubie, Saint-Dalmas, Lantosque, Tournairet-Vésubie), Haute-Vésubie (de Valdeblore à la Cime du Diable, col de Férisson, col de Raus, la Tête de Cinant, vallon de Grauss), repli Lantosque, Néoules, Brignolles, Nice, dissolution.

Le 91e BCA

Le 91e BCA, de série B, est créé le 1er Septembre 1939 à Péage-de-Vizille.
1939 : Haute-Savoie (Jussy, Malbuisson, Charly, Vulbens).
1940 : Haute-Savoie (Vulbens), Ubaye (Les Thuiles, la Lauze, la fresquière), Haute-Durance (la Vachette, Montgenèvre, Fontenil, Briançon, Pas de la Fanfanre, Tête de Fournéous, bois de Sestrières). Repli Briançon, Saint-Etienne, dissolution.

 

Fanion du 93e BCA

93e BCA

Le 93e BCA, de série B, est créé le 3 septembre 1939 par le CM 147 de Chambéry à Bissy. Il est affecté à la 64e DI, 45e Demi Brigade de Chasseurs Alpins.
1939 : Saint-Badolph, Haute-Savoie (Chamonix, le Fayet, Divonne-les-Bains).
1940 : Divonne-les-Bains, Alpes (Montmélian, Tête de l’Obiou, Drumettaz-Clarafond). Après l’armistice, repli Sisteron, Lyon, dissolution.

 

Le 95e BCA

Le 95e BCA est créé à Saint-Pierre-de-Message, près de Vizille.
1939 : Les Alpes (Tarnevolles, Cruseilles).
1940 : Ubaye (les Thuiles, la Fresquière, la Lauze, les Guérins), Briançonnais (le rozier, les Alberts, Névache, Plampinet, col du Granon, les Acles, abris de Barrabas et de Cherra, Cleyda). Regroupement Briançon puis Tournon, Saint-Etienne et Roanne, dissolution.

Le 98e BCA

Le 98e BCA est créé Bourthezon.
1939-40 : Occupation du secteur de Gilette et Bonson puis cantonnement sur Roquebilière avec reconnaissances entre la Thinée et la Vésubie.
1940 : Secteur de la vallée du Var, secteur entre Peira-Cava et l’Escarène puis Saint-Martin-du-Var, Brignoles et Carpentras, dissolution.

 

Le 100e BCA

Le 100e BCA est créé à Courthezon.
1939 : Var (Signes), Alpes-Maritimes (Saint-Martin-du-Var, Villars-sur-Var, Massoins).
1940 : Alpes-Maritimes (Villars-sur-Var, Massoins), Mercantour (Tinée-Vésubie, Roure, La Roche, Bois-Noir, Saint-Sauveur, Le Seuil, collet de la Sagne), dissolution.

 

Le 102e BCA

Le 102e BCA est créé à Camaret (Vaucluse).
1939 : Bouches-du-Rhône (La Fare-des-Oliviers), Alpes Maritimes (Contes, Berre-les-Alpes, Touret-Levens).
1940 : Alpes Maritimes (Sainte-Claire-Levens, Châteauneuf-des-Contes), Authion (Cabanes-Vieilles, Plan-Caval, col d’Agnon, ouvrages de la Béole, Peira-Cava). Après l’armistice, regroupement du 102e BCA au camp de Cabanes-Vieilles, Ardèche (Privas, Chomérac) puis Toulon. Dissolution le 5 août 1940

 

104e BCA

Le 104e BCA

Le 104e BCA est créé à Jonquières, Bouches du Rhône.
1939 : (Velaux,Ventabren), Alpes-Maritimes (Tourette-Levens, Sainte-Claire, La Bollène-Vésubie, Roqiebillère-le-Vieux, Lantosque).
1940 : Alpes-Maritimes (La Bollène-Vésubie, Roqiebillère-le-Vieux, Lantosque, Fontan, Peira-Cava, massif de l’Authion, granges de Zuaine, Fontan). Après l’armistice, regroupement au camp de Turini puis déplacement sur Lantosque et Correnc, Draguignan, dissolution.

 

Le 105e BCA

Le 105e BCA est créé à Jonquières, Bouches du Rhône (Courdoux).
1939 : Alpes-Maritimes (Fontan-Saorge, Breil-sur-Roya, La Giandola).
1940 : Alpes-Maritimes (Breil-sur-Roya, La Giandola, Sospel, Berre-des-Alpes, Moulinet, camp de La Gorra, Peille, granges d’Amatte, Scarassoui), dissolution.

 

Le 107e BCA

Le 107e BCA est créé à Cognin, près de Chambéry.
1939 : Haute-Savoie (vallée de Chamonix, Salanches, Saint-Martin).
1940 : Haute-Savoie (Saint-Martin), Queyras (Guil, quartier Péas, crêtes de l’Agrenier, Grand Vallon, Pic du Petit Rochebrune, lesTurres), dissolution.