1940-1942

L’armistice laisse à la France une armée de 100 000 hommes dont les troupes alpines font partie. Elles se préparent, dans le sport et la discipline, à la reprise du combat. En 1942, à la démobilisation de cette force, une majorité des cadres passent dans la résistance.

L’armée d’armistice

Historique Les armistices, signés à Rethondes et à Rome, autorisent la France à conserver une armée de 100 000 hommes, appelée communément Armée d’Armistice. Le général Huntziger, ministre de la guerre restructure les unités pour répondre aux exigences germano-italiennes. Huit divisions militaires sont créées dans la zone libre. Chaque DM dispose de trois régiments d’infanterie ou …

Voir la page »

Les écoles de ski et de montagne

Les écoles de ski et de montagne de l’armée d’armistice Le développement du sport dans l’armée d’armistice entraîne une partie des activités vers la montagne, même au sain des corps n’ayant pas une vocation alpine. L’interdiction d’implanter dans les grandes Alpes des unités autres que les UG oblige de déplacer certaines unités et écoles. Chaque …

Voir la page »